Fédération Nationale Solidarité Femmes
 
Faire un don
 
 Des milliers de femmes et d’enfants sont piégé.e.s avec leur agresseur.
Les associations du réseau Solidarité Femmes et la ligne nationale d’écoute,
le 3919-Violences Femmes Info sont là pour les aider.
Nous lançons un appel à dons.

L’épidémie de COVID 19 aura des conséquences difficiles, parfois dramatiques pour nos vies. A l’abri des regards, la distanciation sociale fera d’autres dégâts. Pour les femmes et les enfants victimes ou menacés de violences, le domicile n'est pas un lieu sûr.

Depuis le mardi 16 mars, date à laquelle le confinement de la population a été annoncée, le réseau national spécialisé qui lutte contre les violences conjugales a pris des mesures exceptionnelles afin de respecter le confinement tout en faisant face à une autre catastrophe : celle, hélas prévisible, de la montée en flèche des violences.

Pourquoi ? Trois raisons à cela. La présence des agresseurs au domicile, constante et contrainte, est de nature à générer davantage de violences. Facteur aggravant bien que nécessaire, les mesures de distanciation sociale isolent les victimes, pour lesquelles les dispositifs d’aide deviennent difficiles, voire impossibles à atteindre. Enfin l’isolement aura des effets délétères sur le plan psychologique, économique (en particulier les femmes les plus précaires), juridique et social.

Nos homologues en Chine ont déjà dressé un bilan calamiteux du confinement dont ils sortent actuellement : les plaintes pour violences domestiques enregistrées par les commissariats de police ont triplé pendant le mois de février dans la province du Hubei.

Face à ce cercle infernal, l'accès au soutien pour les femmes et les enfants est rendu à la fois plus nécessaire et plus difficile. Nos équipes se sont mobilisées malgré les difficultés pour assurer la continuité de leurs services.

Comment est maintenu le dispositif d’aide ?

L’écoute téléphonique : rapidement, le 3919, ligne nationale d’écoute créée et gérée par Solidarité Femmes, est passé en « téléréponse ». Nos écoutantes poursuivent la prise en charge des appels à distance.
Grâce à cet engagement de l’ensemble des salarié.e.s et bénévoles, et avec le soutien du secrétariat d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, le service est assuré, du lundi au samedi de 9h à 19h.
Ce maintien se fait grâce à la mobilisation de la FNSF, de son réseau d’associations et de son équipe d’écoutantes, qui travaillent désormais loin de leurs collègues avec une écoute, plusieurs heures durant, de femmes plongées dans des situations souvent insoutenables.

L’accueil de jour : globalement, les centres d’accueil restent ouverts, mais les dispositifs fonctionnent de manière réduite. Nous mettons en ligne la liste des centres en France, ainsi que les horaires prévus en cette période de confinement.

Les centres d’hébergement sont opérationnels avec un accompagnement des femmes et des interventions en cas d’urgence.

Nous avons besoin de vous

Les résultats obtenus ces derniers mois grâce à la prise de conscience qui a traversé notre société pourraient être fragilisés par cette période. Le confinement met en péril nos modes d’action : comment se rendre dans un centre d’accueil ? Appeler le 3919 avec son agresseur dans la pièce d’à côté ? Nous sommes très inquiètes de l’horizon qui se dessine. Des milliers de femmes risquent des violences physiques, psychologiques, sexuelles et d’être privées de ressources par leur conjoint violent.

C’est pourquoi nous lançons un appel à l’aide :
-Si lors de votre confinement, vous suspectez que des violences sont perpétrées dans une famille, notamment dans votre voisinage, ne fermez pas les yeux, appelez immédiatement le 17 en cas de danger
-Par ailleurs, nous avons besoin de toute urgence de :
- anticiper la précarité économique qui va toucher de plein fouet certaines femmes que nous accompagnons, contraintes de ne pas travailler pour une durée que nous ne connaissons pas...
- parer aux surcoûts engendrés pour l’ensemble de nos structures et pour la ligne d’écoute nationale 3919.

Aussi nous lançons un appel aux dons des particuliers et des entreprises pour soutenir la FNSF et son réseau d’associations.
Rendez-vous sur http://www.solidaritefemmes.org/nous-aider, quelque soit le montant du don, il nous permettra de venir en aide aux femmes et aux enfants que cette crise mettra en grave danger.
 
Françoise Brié - Directrice générale Solidarité Femmes

Solidarité Femmes en chiffres
- 2 900 places d’hébergement et 5000 femmes et enfants hébergés chaque année
- 30 000 femmes suivies dans des centres d’accueil
- + de 80 000 appels pris en charge en 2020 au 3919

Ils nous soutiennent
Secrétariat d'État chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Ministère de la Justice, Ministère de l’Intérieur, Axa Elle’s Angels, Birchbox, Club Agora, Etam, Fondation de France, Fondation Kering, Fondation Raja, Région Île de France, Mairie de Paris.


PS – En faisant votre don vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 75% du montant de votre don sur votre impôt sur le revenu.
 
Faire un don
 
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube
 
label ideas
 
Cet email a été envoyé à micheleloup2@orange.fr.
Vous êtes destinataire de ce mail car vous êtes donatrice ou donateur de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Conformément à la Loi « Informatique et libertés » et à la réglementation européenne, vous pouvez vous opposer à l’utilisation de votre mail. Ainsi, vous pouvez nous demander de ne plus recevoir nos mails de prospection caritative de manière simple et gratuite en vous désabonnant via le lien ci-dessous "Se désinscrire".
Vous bénéficiez également d’un droit d’accès à vos données pour leur rectification, limitation, portabilité ou effacement, en contactant notre Déléguée de protection des données : rgpd-justice@solidaritefemmes.org
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2020 Fédération Nationale Solidarité Femmes